Un vin naturel est un vin issu d’agriculture biologique *(certifié ou pas) et vinifié en levures indigènes.
La couleur : elle peut être trouble grâce à la non filtration. Elle peut évolué pendant la dégustation si le vin est sans ajout de soufre. Le rouge peut devenir orangé sur les bords du vin et les blancs orangés ou marron.

Le nez : Sauvage il part à l’aération. Il s’apparente aux vins très peu soufrés sans ajout de soufre .Lors de l’ouverture de la bouteille, les levures indigènes font une autolyse (auto protection). Le premier nez (verre non remué) peut repoussé mais le deuxième nez (verre remué) laisse paraître toute la pureté du vin : fruits discrets, menthol etc… Souvent discret de minéralité et de menthol.

Pur : vous avez envi de manger du fruit.

L’attaque de bouche : Onctueuse : signifie que le vin est non chaptalisé (degré naturel d’alcool)

Le milieu de bouche : Le gaz présent protège le vin. Il suffit de le carafer pour le faire partir. Si après cette aération le vin change de couleur c’est qu’il est sans ajout de soufre.

La finale de bouche : Sans goût de pépins, raisins très murs donc normalement sans chaptalisation. Très minérale : vin sans levures.

La rétro-olfaction : Le goût de vin reste très complexe (minéralité épices et menthol pour le blanc ; minéralité, réglisse, et menthol pour les rouges) après l’avoir avalé, le vin est non levuré.

Les odeurs qui ne trompent pas :

Le caoutchouc brûlé : vin trop soufré. Pour le vin blanc : lorsque le verre est plein. Pour le vin rouge, lorsque le verre est vide.
Fraise tagada et bonbon Haribo : le vin est vinifié à base de levures sélectionnée de laboratoire.
Le marc : aussi bien dans la cuverie du vigneron que dans le vin. C’est le témoignage d’un vin propre et naturel
Le nez de gresille (désinfectant pétrochimique pour le poulailler) : se trouve souvent dans des vins de cépage cabernet et d’une région bien précise. Je ne sais pas pourquoi. Les vignerons n’en ajoutent pas ni dans leurs vignes ni dans leurs vins. Mais c’est une odeur très désagréable qui ne s’estompe pas. A mon avis, c’est issu d’un vin plus industriel que chimique.

Agriculture biologique certifiée : Agriculture sans désherbant ni certains fongicides. Seules le soufre et le cuivre sont utilisés. Certains utilisent des huiles essentielles. L’appellation peut être utilisé lorsque le vigneron applique l’agriculture selon un cahier des charges établi par un organisme privé (nature et progrès) ou public (eccocert ).

Agriculture biodynamique certifiée : Revitaliser la nature par la nature selon les astres, et des moments données bien précis. Exemple : Madame Lavaysse a soigné ses vignes en 2003 grâce à des préparations biodynamiques à base de plantes. Aucun produit chimique ne fut utilisé.

Attention tout le monde peut se dire « être en bio ou en biodynamie ». Il faut simplement demandé leur organisme de certification.